COMMUNIQUE DU CNAJEP DU 29/05/2017

Savoir compter sur la force émancipatrice et les compétences de l’éducation populaire

Le Président de la République nouvellement élu et son gouvernement ont cité à plusieurs reprises l’importance de la société civile pour relever les défis auxquels le pays doit faire face. Absolument toutes les énergies et les compétences méritent en effet d’être mobilisées tant la tâche conjugue ambition et urgence. À l’heure où les périmètres ministériels sont désormais précisés, nous lisons l’organisation gouvernementale comme une invitation à travailler les questions de jeunesse et d’éducation populaire de manière transversale et interministérielle. Les associations d’éducation populaire, au nombre de 630 000 (soit 49 % du nombre total d’associations en France), participent, avec plus de 6,3 millions de bénévoles, au développement de ressources et d’expertises uniques. Un rôle déterminant à jouer pour l’éducation populaire Parce qu'elles mobilisent des millions de femmes et d'hommes partout en France autour de projets éducatifs, culturels, artistiques, sportifs et citoyens, l'éducation populaire a un rôle déterminant à jouer dans le processus de transformation sociale qui permet de donner à chacun.e une place dans la société. Le Cnajep qui fédère 74 têtes de réseau associatives de jeunesse et d’éducation populaire nationales a permis grâce à ses membres d’importantes réussites ces dernières années, démontrant ainsi que le partenariat entre services de l’Etat et les dynamiques associatives est fructueux. Des priorités communes Bâtir une société solidaire, relever le défi démocratique, reconnaître l’énergie citoyenne et les dynamiques associatives sont au rang de nos priorités communes. Le plan priorité jeunesse, la refondation de l’école de la République, l’animation du dialogue structuré permettant d’impliquer les jeunes dans la construction des politiques publiques, l’implication dans les programmes Erasmus, la mise en place de Fabriques d’initiatives citoyennes partout en France, la coordination de plateformes de la mobilité ou encore du service civique en région, ou encore l’investissement dans les dispositifs d’accès aux soins des étudiant.e.s sont autant d’actes qui traduisent l’implication de nos mouvements. En contact permanent avec les citoyen.ne.s de tous âges, les associations de jeunesse et d’éducation innovent constamment en utilisant les méthodes participatives et adaptées qui invitent les citoyens.ne.s à être au cœur de l’action dans des espaces éducatifs, sociaux, culturels (centres de loisirs, séjours campés, centres sociaux, maisons de jeunes et de la culture, foyers de jeunes travailleurs, chantiers de jeunes bénévoles, …) comme dans les établissements scolaires. Les pouvoirs publics ont su compter sur cette force associative. Nous espérons qu’il en restera de même et que nous pourrons continuer de porter cette ambition pour une société plus juste, plus solidaire et plus démocratique.

Cnajep - 12, rue Tolain -75020 Paris Tél : 01 40 21 14 24 – Fax : 01 40 21 07 06

alexandra.thieyre@cnajep.asso.fr

BING BANG :Quelle ambition pour la jeunesse ?

Au lendemain de l’annonce de la composition du nouveau gouvernement, nous nous étonnons que la Jeunesse n’ait pas été évoquée. Pour la première fois dans l’histoire de la Ve République, il n’y a pas à ce jour d’interlocuteur identifié au sein du gouvernement français.
Pourtant, dans une lettre ouverte à la jeunesse publiée dans l’entre-deux tours de l’élection présidentielle, le candidat Emmanuel Macron avait tenu, à montrer son engagement pour la jeunesse et sa volonté de donner aux jeunes les moyens de leur émancipation une fois élu. Nous nous interrogeons donc sur la mise en oeuvre de cette ambition dans un gouvernement où la jeunesse n’apparait nulle part.
La prise en compte de la spécificité des situations des jeunes dans l’ensemble des grandes politiques publiques n’est pas une réalité concrète dans notre pays, et la jeunesse ne peut être noyée au milieu d’un ensemble de préoccupations.
Rappelons que 1,7 million de jeunes Français.e.s de 15 à 29 ans ne sont ni en emploi, ni en formation, ni scolarisé.e.s, que la part des 18-29 ans vivant sous le seuil de pauvreté est nettement plus élevée que parmi les autres tranches d’âge et que la France se situe dans la moyenne haute des pays européens en termes de taux de chômage chez les jeunes.
La plateforme « Pour un Big bang des politiques jeunesse » rassemble des associations, fédérations et mutuelles, mouvements de jeunesse et d’éducation populaire, organisations de jeunes et d’éducation populaire, organisations syndicales, structures d’insertion, d’hébergement d’accueil ou de santé, qui accueillent, accompagnent et travaillent auprès de millions de jeunes chaque année.
Ce collectif tient à rappeler qu’il est nécessaire d’avoir une politique publique cohérente et ambitieuse pour que CHAQUE JEUNE TROUVE SA PLACE DANS LA SOCIÉTÉ.
Nous interpellons donc le nouveau Président de la République et son gouvernement pour qu’ils donnent une place explicite aux politiques de jeunesse dans le nouveau projet de société qu’ils souhaitent bâtir pour les Françaises et les Français.
A l’initiative de :
Association Nationale des Conseils d'enfants et de jeunes (ANACEJ), ATD Quart monde, Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire (CNAJEP), Confédération des Maisons des Jeunes et de la Culture de France (CMJCF), Fédération des acteurs de la solidarité, Forum Français de la Jeunesse (FFJ), Fondation Apprentis d’Auteuil, Union Nationale pour l’Habitat des Jeunes (UNHAJ), Union nationale de l'information jeunesse (UNIJ)
Contacts presse :
Céline Figuière, 06 16 85 95 09 celine.figuiere@federationsolidarite.org
Alexandra Thieyre, 01 40 21 14 21 alexandra.thieyre@cnajep.asso.fr

Elections 2017: mobilisation générale

Edito

Les élections présidentielle et législatives nous donnent l’occasion d’un débat intense et approfondi sur le nouveau projet de société que nous souhaitons bâtir collectivement. La jeunesse et l'éducation populaire doivent être au cœur de ce pacte social rénové.

La crise économique et sociale que nous traversons vient en effet questionner le modèle de création, d’accumulation et de répartition des richesses sur lequel s’est construite notre société, et interroger en creux les solidarités entre générations.

Le Cnajep interpelle donc les candidat.e.s et futurs élu.e.s sur ces trois grands défis et leur demande de s’engager pour une société plus solidaire, plus juste qui ne laisse pas une partie significative de sa population sur le côté et qui construit avec tou.te.s les citoyen.ne.s les réponses d’aujourd’hui, pour reconnaître et soutenir les associations de jeunesse et d’éducation populaire qui y concourent. Il faut agir et il faut agir autrement : réinventons nos modèles politiques, économiques et sociaux. L’éducation populaire est une formidable ressource pour penser et réaliser cette transformation sociale.

Nous vous relayons par l'intermédiaire de notre site, le kit "Elections 2017 " et le plaidoyer du Cnajep.

Il nous appartient maintenant de nous emparer de ces outils, et d’en porter les analyses et propositions en les diffusant auprès du plus grand nombre d’acteurs de la société et tout particulièrement, à l'échelle de notre région, de nous mobiliser auprès des candidats aux élections législatives, pour porter haut et fort notre vision de la société et nos propositions.

Linda Adria,
Présidente du CRAJEP Occitanie

-----------------------------------

Le CNAJEP se mobilise

Le kit Élections 2017 du CNAJEP
A retrouver sur le site du CNAJEP le comparatif des programmes des candidats.
Le CNAJEP a choisi de ne pas analyser l'ensemble des programmes mais de s'intéresser à leurs propositions sur plusieurs thématiques qui nous préoccupent particulièrement.

Le CNAJEP propose le document "Les questions à se poser pour poser un débat".
 


Des fiches d'animation sont à disposition sur le site du CNAJEP...

-----------------------------------

Le plaidoyer du CNAJEP

L’ÉDUCATION POPULAIRE: UNE RESSOURCE AU CŒUR DES ENJEUX DE SOCIÉTÉ
LES ASSOCIATIONS DE JEUNESSE ET D’ÉDUCATION POPULAIRE AGISSENT
POUR L’ÉMANCIPATION DE TOUTES ET DE TOUS

 
A l’heure où les Français.e.s vont être invité.e.s à définir les grandes orientations qui structureront les politiques nationales et internationales pendant les cinq années à venir, le CNAJEP demande aux candidat.e.s et futurs élu.e.s de se positionner sur trois grands défi. Télécharger le document.
 

-----------------------------------

Vous trouverez également des informations sur les actions conduites par les réseaux nationaux membres du Cnajep et des informations sur la campagne de mobilisation portée par Le Mouvement Associatif.

Eléctions 2017 : Mobilisation du Mouvement Associatif

QUEL(S) PROJET(S) POUR DEMAIN: QUE PENSENT LES CANDIDATS DE LA VIE ASSOCIATIVE ?

Alors que la vie associative est une des forces de notre pays, les enjeux de son développement et de sa participation à l’action publique, ont été bien peu présents dans les débats de ces dernières semaines, et peu identifiés dans les programmes des candidats. Lire la suite...

Les réponses des candidats

UNE AMBITION POUR DEMAIN: ÉLECTIONS 2017 LE MOUVEMENT ASSOCIATIF PRESENTE SES PROPOSITIONS

 

Le Mouvement associatif, porte-voix des dynamiques associatives, a présenté ce jour ses propositions dans le cadre de la campagne présidentielle 2017. Il a également rendu public les premières réponses des candidats aux questions qu’il leur avait adressées.

Philippe Jahshan, Président du Mouvement associatif, a rappelé que « la vitalité associative traduit l’aspiration croissante des citoyens à s’engager et être partie prenante : 1 Français sur 2 est membre d’une association, 13 millions de bénévoles s’engagent quotidiennement pour un projet, et plus de 70 000 associations se créent chaque année ».

Le monde associatif répond aujourd’hui à trois besoins fondamentaux auxquels les citoyens aspirent. Lire la suite...

Consulter les 12 propositions du Mouvement Associatif


NOS ASSOCIATIONS MOBILISEES POUR LE SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL

 

À la veille des élections présidentielle et législatives de 2017, nos 36 associations, engagées dans l’accueil de plus de 62 000 jeunes en Service Civique depuis 2010, réunies en plateforme inter-associative, tiennent à réaffirmer leur position commune sur le service civique. Nous cosignons un positionnement pour clamer haut et fort notre OUI au service civique universel !
Nous affirmons haut et fort que le Service Civique, fort de ses réussites, doit continuer son développement et devenir accessible à tous les jeunes de ce pays, en s’inscrivant dans une politique globale de soutien à l’engagement et à la citoyenneté.

Nous distinguons deux grands axes pour favoriser le développement du service civique universel : conserver les fondamentaux posés par la loi de mars 2010, et investir dans une dynamique d’amélioration continue de la qualité du service civique.  Lire la suite...

LA MOBILISATION EN REGION

Présidentielle 2017: ça bouge aussi en régions. Consulter les différentes actions en région

Rencontre-Débat Jeunes-Elus-Décideurs Publics, 17 janvier 2017

Retour sur la Rencontre-débat jeunes, élus, décideurs publics,
organisée le 17 janvier 2017 à l'Université de Nîmes:
S’engager ensemble en faveur d’une société plus solidaire !

Une cinquantaine de jeunes et une dizaine d'élus et de représentants institutionnels ont participé à cette rencontre débat.
Lors de cette soirée, les jeunes ont donc confronté leurs points de vue sur différents sujets à ceux d’élus, responsables politiques locaux, nationaux et d’acteurs institutionnels.

Les échanges organisés sous forme d'ateliers-débat, ont porté sur d’importantes questions de société et sur des thématiques en lien avec les préoccupations des jeunes : engagement, vie démocratique, développement durable, solidarités, laïcité, conditions de vie, insertion…

Une vidéo de la rencontre est disponible ci-dessous, et sur Dealer2mots. Une synthèse des échanges et des propositions sera prochainement disponible.
Nous espérons que cette contribution des jeunes au débat public, pourra être exploitée et prise en compte dans le cadre des politiques jeunesse.

Consulter le Programme de la rencontre ICI.

Soirée organisée et animée par les associations de jeunesse et d’éducation populaire partenaires de l’action Dealer2mots.

DEALER2MOTS

DEALER2MOTS La plateforme numérique participative, d’expression et de consultation pour tous les jeunes gardois est en ligne !

              

Pourquoi cette action ?

Dans un contexte marqué par le désintérêt du « politique », la banalisation des valeurs antirépublicaine, le repli sur soi, mais aussi dans une société qui renvoie souvent une image dévalorisée de la jeunesse, cette action se donne pour ambition de positionner les jeunes en tant que citoyens, en leur donnant la parole et en leur proposant de la faire entendre auprès du plus grand nombre, et plus particulièrement auprès des élus politiques et représentants institutionnels du département du Gard.

Le support numérique s’adapte aux pratiques et usages des jeunes. Il est également un vecteur facilitant l’échange et l’expression. Grâce à cette plateforme, les jeunes peuvent donc poster leurs messages, partager de la ressource, leurs vidéos, leurs photos, communiquer leurs idées, leurs projets…

Dealer2mots permet de favoriser l’expression des jeunes, l’échange entre les jeunes, mais aussi de construire un véritable dialogue entre les jeunes et les institutions du département, afin que les jeunes puissent être mieux impliqués dans les débats et décisions qui les concernent.

Dealer2mots doit donner aussi à voir, que les jeunes sont engagés, attachés aux valeurs du « vivre ensemble », et qu’ils sont des acteurs et une ressource essentielle pour construire la société d’aujourd’hui et de demain.

Objectifs:

  • Permettre aux jeunes gardois de 12 à 25 ans de prendre parole sur les sujets qui les concernent: Donner un avis, prendre position, faire des propositions concrètes… sur des sujets liés à la vie quotidienne et citoyenne : scolarité, orientation, emploi logement, santé, mobilité, accès à la culture, aux loisirs, espaces et formes d’engagement, politiques publiques, monde politique…
  • Favoriser l’expression, l’échange avec et entre les jeunes, et la mise à disposition de ressources pour les jeunes:
    Permettre une libre expression des jeunes et les solliciter sur les sujets prioritaires à aborder.
    Leur donner des informations sur différents sujets, alimenter le débat avec les jeunes…
    Promouvoir des initiatives de jeunes, et informer les jeunes sur les ressources et les potentialités existantes en la matière sur le département : structures d’accompagnement de projets, lieux et espaces d’engagement…
  • Recueillir, valoriser et porter la parole des jeunes:
    Avoir une vision des préoccupations des jeunes, de leurs besoins, de leurs envies, mais aussi connaitre leur perception des politiques publiques et des actions conduites en leur direction…
    Permettre aux jeunes d’être forces de propositions sur les sujets qui les concernent, les consulter sur différents sujets.
    Valoriser leurs propositions et leur permettre de les porter auprès des décideurs publics, dans un objectif de co-construction des politiques publiques de jeunesse.

Une action collective et partenariale portée par le CRAJEP /Antenne Gard

Cette action est portée par le Comité régional des associations de jeunesse et d’éducation populaire Occitanie, en appui sur plusieurs associations de jeunesse et d’éducation populaire membres de son antenne gardoise, et avec le soutien de plusieurs partenaires institutionnels du département du Gard.